Muziq, le site qui aime les mêmes musiques que vous
Rayon Muziq

Les 007 merveilles du Bond

007

À l’occasion de la sortie de Spectre, la 24ème aventure de James Bond, Muziq a sélectionné (00)7 thèmes originaux, remaniés ou inédits. Rien que pour vos oreilles…

Sex Mob, « You Only Live Twice » (Sex Mob Does Bond, 2003).

Le collectif cuivré New-Yorkais s’empare d’une des plus belles mélodies de John Barry interprétée par Nancy Sinatra dans On ne vit que deux fois (1967). Leur version hardcore-lounge de « Nobody Does It Better » n’est pas mal non plus.

Shirley Bassey, « Diamonds Are Forever » (Diamonds Are Forever, 1971).

Le sommet sulfureux des theme songs Bondiennes chantées par Shirley Bassey. Harmonies extatiques et wha-wah crapuleuses pour un des génériques les plus torrides de la série.

B.J. Arnau, « Live and Let Die » (Live and Let Die, 1973).

Pour sa première sortie dans le costume de 007, Roger Moore s’offre une virée post-Blaxploitation au-delà de la 110ème rue de Harlem. Lors d’une scène de bar (le « Fillet of Soul », jeu de mots !), B.J. Arnau – aperçue dans Benny Hill ! – funkadélise à l’envi la composition explosive de Macca et ses Wings. Score démentiel de George Martin également chaudement conseillé.

Marvin Hamlisch, « Bond 77 » (The Spy Who Loved Me, 1977)

Dans le meilleur Roger Moore, le compositeur de L’arnaque use les codes du disco pour illustrer l’un des plus spectaculaires pré-générique de la saga.

Shirley Bassey, « Moonraker » (Moonraker, 1979)

Sans doute l’épisode le plus navrant de la série, mais une nouvelle réussite du trio John Barry/Hal David/Shirley Bassey après les forfaits successifs de Frank Sinatra, Johnny Mathis, Diana Ross et Kate Bush. La partie de triangle continue à en obséder plus d’un…

Phyllis Hyman, « Never Say Never Again » (Never Say Never Again, 1983).

Enregistrée puis finalement écartée du bootleg James Bond Jamais plus jamais au profit de Lani Hall (madame Herb Alpert) sur un score de Michel « da ba di da ba da » Legrand.

Gladys Knight « Licence to Kill » (Licence to Kill, 1989)

Même sans ses Pips, Gladys Knight éclipse Tina Turner, Alicia Keys et Adele. Dommage qu’Eric Clapton n’aie pas pu tenir la guitare comme prévu…

Bonus track : Lorraine Chandler « You Only Live Twice » (1967)

Découvert dans les coffres de RCA dans les années 1990. Dans un monde parallèle, cette fausse reprise du thème d’On ne vit que deux fois aurait pu plonger 007 dans l’univers de la Northern Soul.